English Dutch French German Greek Italian Spanish
Seance-d-essai-Yi-Quan (2).gif
Prochainement
Dernière mise à jour le
15 Juin 2017

Devenir disciple

Email

La Chine est une ancienne civilisation, très attachée aux traditions et aux rites, au respect et à l’estime du maître et de la voie. Les arts martiaux prennent leur source très loin dans l’histoire et les connaissances accumulées depuis sont vastes et profondes. C’est une remarquable tradition culturelle chinoise. Depuis des centaines d’années, l’enseignement se transmet de maître a disciple. C’est pourquoi les arts martiaux chinois traditionnels mettent l’accent sur la distinction du maître et du disciple et les rapports qui existent entre eux. En cela, le respect du maître, des rites et de la cérémonie pour devenir disciple est très important.
Ce n’est en général qu’une fois la cérémonie pour devenir disciple achevée que l’on devient vraiment disciple du maître. La distinction est faite entre élève ordinaire et disciple, qui est un « élève qui a franchi la porte ». La cérémonie pour devenir disciple est considérée par l’élève et le maître comme un événement solennel et sérieux.
Devenir disciple a rapport avec le destin. La première étape est de connaître le maître et d’apprendre auprès de lui depuis un certain temps. Avant de prendre sa décision, le maître teste l’élève pendant un certain temps.
Le jour choisi pour la cérémonie doit être un jour faste et propice. Les participants à la cérémonie sont, à l’exception du maître et du disciple, les autres disciples ayant déjà effectué la cérémonie.
Le déroulement de la cérémonie est en général le suivant :

  1. On accroche les portraits des anciens maîtres (on peut aussi accrocher le portrait du maître). On dispose la table a encens, et le maître présente de l’encens devant le portrait de son maître, cela symbolise que l’école est prospère et florissante et qu’il y a quelqu’un pour continuer la transmission du savoir.
  2. Le futur disciple s’agenouille devant le maître, et écoute le maître de cérémonie faire la présentation.
  3. Le futur disciple présente , en tenant au dessus de sa tête, le « baishi tie » ( bande de tissu ou de papier ou il est écrit que l’élève souhaite devenir disciple) et salue le maître en touchant de son front le sol trois fois.
  4. Le futur disciple donne au maître une tasse de thé recouverte par un couvercle, qui symbolise le changement. A présent le disciple appellera le maître « Shifu-maître » au lieu de Laoshi (professeur).
&
Extrait de la cérémonie
  1. Le disciple donne au maître un « hongbao » (en général une enveloppe rouge contenant de l’argent) La somme peut être de n’importe quel montant, elle symbolise un futur faste et prospère. Le maître donne au disciple un présent, qui peut être du matériel d’entraînement, des lectures, et l’encourage verbalement.
  2. On fait une photo du disciple et du maître, puis une photo avec l’ensemble des personnes présentes.
  3. Le disciple convie au nom du maître toutes les personnes présentes a participer a un banquet.

Une fois la cérémonie achevée, le disciple doit suivre le principe de « maître aujourd’hui, père pour toujours » Le maître considère le disciple comme son propre fils, et lui enseignera du mieux qu’il peut. Le disciple doit se comporter et servir le maître comme s’il s’agissait de son propre père, et appelle la femme du maître « shimu ». Ie disciple doit respect au maître et se doit de prendre l’initiative de l’aider, ainsi que sa famille, des qu’il y a besoin. Les jours de fêtes il est d’usage de faire des cadeaux au maître pour manifester sa sympathie et sa sollicitude envers lui. Le disciple doit faire part au maître de ses réussites et de ses succès, manifestant ainsi qu’il n’oublie pas la faveur qu’il lui a été faite de bénéficier de son enseignement , c’est ce que l’on appelle « donner en retour au maître ».

 

© Gong Dong (Assistant de Maître Cui) & Ilias Calimintzos
 
canakkalecanakkale canakkalecanakkale canakkalecanakkale